At SK we work to find the underlying cause of our patients' symptoms, problems and health concerns.

Don’t get sick, every day you stay healthy and alive is another day that medical science gets closer to finding the ultimate cure to curb disease and aging.

Santé cardiovasculaire et respiratoire

Le vieillissement peut entraîner des changements au niveau du cœur et des vaisseaux sanguins. Par exemple, lorsqu’une personne vieillit, son cœur peut ne pas battre aussi vite pendant une activité physique ou en période de stress qu’il le faisait lorsqu’elle était plus jeune. Cependant, le nombre de battements par minute (rythme cardiaque) au repos ne change pas de manière significative avec le vieillissement normal.

Les changements qui surviennent avec l’âge peuvent augmenter le risque de développer une maladie cardiaque. L’une des principales causes des maladies cardiaques est l’accumulation de dépôts de graisse sur les parois des artères pendant de nombreuses années. La bonne nouvelle est qu’il y a des choses qu’une personne peut faire pour retarder, diminuer, ou éventuellement éviter ou inverser le risque.

Le changement le plus courant au cours du vieillissement est une augmentation de la rigidité des artères principales, appelée artériosclérose, ou durcissement des artères. L’athérosclérose provoque une hypertension artérielle, qui devient plus fréquente avec le vieillissement.

Dans le cas de nos poumons, ils travaillent inlassablement pendant la demi-vie d’un être humain. Tout au long de notre vie, nos poumons respirent entre 20 et 40 millions de fois et un flux d’air de 7 000 à 10 000 litres par jour circule à travers eux.

Les scientifiques ont découvert que chacune de ces régions contient des types uniques de cellules souches et de cellules progénitrices. Dans un poumon normal, les cellules progénitrices sont présentes et abondantes dans chaque région. Ces cellules se divisent afin de remplacer les cellules anciennes ou endommagées et ainsi maintenir le poumon en bonne santé. Les cellules progénitrices sont : les cellules basales de la trachée, les cellules sécrétoires de la bronchiole et les cellules alvéolaires de type 2. On pense que seule la division de ces cellules est suffisante pour maintenir la structure du poumon pendant la vie adulte et aider à la réparation et à la régénération tout au long de la vie. Mais avec l’âge, le dysfonctionnement de ces cellules peut contribuer au développement de maladies pulmonaires liées au système respiratoire.

© Copyright 2023 Schweizer Klinik. Tous droits réservés